L'ACTUALITÉ FINANCIÈRE & DATA
DES INFRASTRUCTURES

CANVIEW

Antin s'offre un spécialiste des réseaux intelligents

Accès libre
En rachetant le britannique SNRG, filiale de l'électricien Centrica, le fonds d'investissement coté réalise la première opération de son véhicule dédié aux infrastructures de nouvelle génération, dont le closing final devrait avoir lieu cet été.

- 2 conseils

Quelques semaines après la cession de Roadchef (lire ci-dessous), c'est de nouveau au Royaume-Uni que l'attention d'Antin Infrastructure Partners se porte à l'occasion des premiers pas de son véhicule NextGen. Lancé l'année dernière par le gérant aux 22,7 Md€ d'encours, ce fonds dédié à la prochaine génération des infrastructures vient de mener son premier deal en faisant l'acquisition, pour un montant gardé confidentiel, de SNRG, un développeur et opérateur britannique de réseaux intelligents. L'opération off market, menée sous la forme d'une augmentation de capital et d'une cession de titres, voit le gérant coté prendre un peu plus de 50 % des parts en equity. Le solde est réparti entre le cédant britannique Centrica et le management. « Nous allons progressivement investir plus de 100 M€ sous la forme d'une augmentation de capital, ce qui nous permettra à terme d'avoir plus de 90 % du capital », précise Rodolphe Brumm, partner au sein du bureau parisien de l'équipe NextGen d'Antin. Dans le même temps, le gérant a structuré 180 M€ d'equity bridge auprès de CACEIS et Crédit Agricole CIB

Nouvelle génération

Rodolphe Brumm, Antin Infrastructure Partners

Rodolphe Brumm, Antin Infrastructure Partners

Fondé en 2018 par Centrica, groupe énergétique coté à la bourse de Londres et premier fournisseur de gaz naturel au Royaume-Uni, SNRG – dirigé par Shane Hussain – propose un "guichet unique" (one-stop-shop) incluant panneaux solaires, pompes à chaleur et raccordement au réseau, permettant aux particuliers et aux entreprises de décarboner leurs bâtiments. Pour Rodolphe Brumm, l'opération est emblématique de ce que veut faire Antin à travers son fonds NextGen. « C'est une entreprise que nous pouvons accompagner dans sa structuration et son développement, en apportant notre expérience en financement, en recrutement », détaille l'investisseur, pour qui les sujets de smart grid sont en forte croissance aujourd'hui. « Nous regardons également avec attention les sujets des pompes à chaleur, de la recharge de voitures électriques, ainsi que des opérations de recyclage moins traditionnelles, comme le plastique ou les pneus. »

TRI à deux chiffres

Lancé l'année dernière, le véhicule NextGen d'Antin compte lever 1,2 Md€, pour un hard cap fixé à 1,5 Md€, et investit principalement en Europe (70 %) et en Amérique du Nord (30 %). Un premier closing a eu lieu en février pour un peu plus de 600 M€, selon Infrastructure Investor. D'une durée de vie de cinq à sept ans, le fonds devrait mener à terme entre dix et quinze opérations pour un TRI à deux chiffres, portant sa fourchette d'investissement entre 100 et 150 M€. « Nous n'excluons pas des sujets plus importants, où nous pouvons faire appel à des co-investissements », note Rodolphe Brumm. L'équipe NextGen est composée d'une quinzaine d'investisseurs, dont quatre à Paris, cinq à Londres et six à New York. 

CFNEWS Newsletter

Tous les vendredis
Recevez tous les vendredis toute l'actualité financière et data des infrastructures : Levées de fonds, Capital Développement, M&A, ...
Retrouvez tous les articles sur : ANTIN INFRASTRUCTURE PARTNERS , CENTRICA , SNRG

Voir la fiche (descriptif, deals, synthèse, équipe...) de :

Les intervenants de l'opération SNRG

Capital développement / Augmentation de capital

[Véhicule]