L'ACTUALITÉ FINANCIÈRE & DATA
DES INFRASTRUCTURES

CANVIEW

Charwood Energy valorise sa biomasse en bourse

Accès libre
La biomasse se met en avant sur Euronext Growth avec l'IPO réussie du développeur breton Charwood Energy, qui lève 12,4 M€, dont 8,4 M€ auprès d'Eiffel Gaz Vert, le fonds d'Eiffel Investment Group dédié au développement de la filière du gaz renouvelable en France.

- 2 conseils
Charwood Energy est spécialisé dans l’ensemble des technologies de valorisation de la biomasse – chaufferie et réseaux de chaleur, méthanisation et pyrogazéification. ©Charwood Energy

Charwood Energy est spécialisé dans l’ensemble des technologies de valorisation de la biomasse – chaufferie et réseaux de chaleur, méthanisation et pyrogazéification. ©Charwood Energy

Entrée en bourse réussie pour Charwood Energy. Le développeur et spécialiste des solutions sur mesure de valorisation énergétique de la biomasse, basé à Saint-Nolff, dans le Morbihan, est entré sur Euronext Growth, en menant une augmentation de capital de 12,4 M€, qui porte sa capitalisation boursière à environ 59,2 M€ après opération - soit au plus bas de la fourchette indicative de prix, comprise entre 11,38 € et 15,38 € par action. Le breton s'appuie sur son riche savoir-faire technique et sa maîtrise de l’ensemble des technologies de valorisation de la biomasse – chaufferie et réseaux de chaleur, méthanisation et pyrogazéification pour compte de tiers – pour réaliser l'an passé un chiffre d’affaires de 4,6 M€ et un Ebitda d'1 M€. Si le management reste majoritaire à travers son dirigeant et fondateur Adrien Haller et la secrétaire générale Julie Bouvier, qui détiennent respectivement 46,17  et 11,54 % du capital, l'opération voit deux autres actionnaires historiques renforcer leur position. Eiffel Gaz Vert, fonds d'investissement d'Eiffel Investment Group - auquel abondent notamment la Banque des Territoires, GRTgaz, la Banque européenne d'investissement et l’Ademe - obtient 14,31 % des parts sous la forme d'obligations convertibles représentant 8,46 M€, tandis que l'investisseur et conseil Johes prend 16,4 %. Cette augmentation de capital va servir en majeure partie à financer l’apport en fonds propres dans les sociétés projets (SPV) destinées à porter les unités de pyrogazéification, ainsi qu'à renforcer la capacité d’investissement de l'ex-Energy&+ pour de futures opérations de croissance externe et le développement de ses équipes.

Une base de production propriétaire

Adrien Haller, Charwood Energy

Adrien Haller, Charwood Energy

La croissance de la PME morbihannaise doit se faire en majeure partie via le développement de sa nouvelle activité de production d’énergie pour compte propre, à partir de centrales de pyrogazéification. Cette dernière est portée par sa filiale W&nergy, détenue à 60 % par l'entreprise, ses actionnaires historiques Johes et 1M86 (10 %), ainsi que le fonds Eiffel Gaz Vert (30 %) depuis sa création en février 2021 (lire ci-dessous). La nouvelle division, qui doit représenter à terme plus de 60 % du chiffre d'affaires, a d’ores et déjà sécurisé une capacité d’investissement de 60 M€ pour couvrir le financement des 10 à 12 premiers projets, les centrales coûtant en moyenne 5 à 6 M€ et générant 1,5 à 2 M€ de revenus annuels, principalement via des cPPA (contrat de Power Purchase Agreement, ndlr) de 15 à 20 ans auprès d'industriels ayant de forts besoins énergétiques en gaz comme des acteurs de la terre cuite, du verre, du séchage ou de l'agroalimentaire. Charwood va également obtenir des revenus complémentaires via la valorisation du biochar, un produit issu de la pyrogazéification pouvant être commercialisé en matériaux de construction, ainsi que par la vente de certificats carbone. W&nergy s'est d'ores et déjà engagé sur le développement d'un portefeuille de cinq unités de pyrogazéification, réparties entre la Bretagne, l'Auvergne-Rhône-Alpes, la Guyane, et la Guadeloupe. Opérationnels courant 2022, les projets représenteront un investissement maximal de 40 M€, avec un taux de LTV compris entre 60 et 70 %, la dette étant contractée au niveau des projets. À fin 2021, Charwood Energy a déjà réalisé plus d’une centaine de projets pour le compte d'industriels tels qu'Engie, Paprec ou encore Séché Environnement, représentant une puissance installée cumulée de plus de 54 MW, soit une production de 250 GWh par an. La PME cible à horizon 2027 l’installation de 50 centrales, représentant un revenu annuel récurrent de près de 90 M€, avec une marge d'Ebitda supérieure à 35 %.

CFNEWS Newsletter

Tous les vendredis
Recevez tous les vendredis toute l'actualité financière et data des infrastructures : Levées de fonds, Capital Développement, M&A, ...
Retrouvez tous les articles sur : CHARWOOD ENERGY , EIFFEL INVESTMENT GROUP , JOHES

Voir la fiche (descriptif, deals, synthèse, équipe...) de :

Les intervenants de l'opération CHARWOOD ENERGY

Bourse / IPO