L'ACTUALITÉ FINANCIÈRE & DATA
DES INFRASTRUCTURES

CANVIEW

CityFibre finance son déploiement outre-Manche

Accès libre
Le spécialiste de la fibre optique, détenu par Goldman Sachs AM et Antin Infrastructure Partners, décroche un prêt de 5,7 Md€ (4,9 Md£) auprès d'un consortium de banques et d'investisseurs emmené par la National Westminster Bank et Société Générale CIB. Il comprend des facilités de crédit de 4,56 Md€ (3,9 Md£), ainsi qu'une clause accordéon de 1,17 Md€ (1 Md£).

- 12 conseils
La course à la fibre optique s'accélère avec l'arrivée de la 5G.

La course à la fibre optique s'accélère avec l'arrivée de la 5G.

Avancée majeure pour le spécialiste de la fibre optique CityFibre, acquis en 2018 par Goldman Sachs AM et Antin Infrastructure Partners pour 630 M€. En vue de financer le déploiement de l'infrastructure de fibre optique dans 8 millions de foyers au Royaume-Uni et de participer au projet Gigabit du gouvernement britannique, qui vise à déployer la fibre dans les milieux ruraux, CityFibre vient de décrocher un prêt de 5,7 Md€ (4,9 Md£) auprès d'un consortium de banques et d'investisseurs composé de National Westminster Bank et Société Générale CIB en lead, suivi de Crédit Agricole CIB, BBVA, Intesa Sanpaolo, ING, Skandinaviska Enskilda Banken, ABN Amro et Lloyds Bank. Dans le détail, le financement comprend des facilités de crédit de 4,56 Md€ (3,9 Md£) dont 3,9 Md€ (3,34 Md£) sont souscrites par le pool bancaire, le gestionnaire d'actifs M&G et la UK Infrastructure Bank (UKIB), récemment créée, se joignant aux prêteurs pour le solde. Une clause accordéon de 1,17 Md€ (1 Md£) est également intégrée dans le financement.

Une ambition nationale

Greg Mesch, CityFibre

Greg Mesch, CityFibre

CityFibre est l'un des dizaines de fournisseurs de réseaux alternatifs qui se développe sur le marché de la fibre optique au Royaume-Uni, avec pour objectif de concurrencer le monopole de British Telecom, dont les investissements dans la modernisation du réseau de cuivre ont été relativement lents. Ce financement fait suite à l'entrée au capital, en 2021, du fonds souverain dubaïote Mubadala et du bras armé de la fondation du créateur d'Ikea, Interogo Holding. Les deux investisseurs avaient alors pris une participation minoritaire au capital dans une opération de 1,3 Md€ (1,13 Md£), dont 964 M€ (825 M£) de fonds propres. Le spécialiste de la fibre optique, qui souhaite devenir le troisième réseau national outre-Manche, avait alors également obtenu une extension de 350 M€ (300 M£) auprès de Crédit Agricole CIB et National Australia Bank pour ses facilités bancaires existantes de 958 M€ (820 M£), précédemment syndiquées par ABN Amro, Banca IMI, BNP Paribas, Lloyds Bank, National Westminster Bank et Société Générale. Dirigé par Greg Mesch, CityFibre dessert à date 1,7 million de foyers et compte 100 000 clients inscrits sur son réseau et est maintenant en pleine phase de déploiement de la construction de son réseau, qui vise à avoir 8 millions de lignes dans plus de 285 villes et villages (environ 30 % du Royaume-Uni) d'ici la fin 2025. Le nouveau réseau devrait également, une fois achevé, couvrir 800 000 entreprises, 400 000 sites du secteur public et 250 000 points d'accès 5G.

Voir la fiche (descriptif, deals, synthèse, équipe...) de :

Les intervenants de l'opération CITYFIBRE

Financement / Refinancement