L'ACTUALITÉ FINANCIÈRE & DATA
DES INFRASTRUCTURES

L'acier vert s'invite dans le Sud de la France


- 7 conseils
S'appuyant sur de l'hydrogène vert et à faible teneur en carbone, GravitHy doit produire, dès 2027, 2 millions de tonnes de fer traité par réduction directe (DRI) par an. © Idec

S'appuyant sur de l'hydrogène vert et à faible teneur en carbone, GravitHy doit produire, dès 2027, 2 millions de tonnes de fer traité par réduction directe (DRI) par an. © Idec

S'appuyant sur de l'hydrogène vert et à faible teneur en carbone, le projet GravitHy vise à produire, dès 2027...
Parmi les nombreuses applications mises en avant dans le cadre du développement de l'hydrogène, le verdissement des industries lourdes, à l'image des aciéries et des raffineries, sont parmi les plus probantes. C’est aujourd'hui au tour de la France de prendre les devants avec la création de GravitHy. Porté par un consortium composé de l'incubateur européen EIT InnoEnergy (34 %) aux côtés de l'énergéticien Engie New Ventures, de l'équipementier automobile Forvia (ex-Faurecia), du groupe immobilier Idec Invest Innovation, du fabricant d'électrolyseurs américain Plug Power et de la société d'ingénierie Primetals Technologies, qui détiennent le solde à parts égales, ce projet vise à construire dès 2024 une usine de production de fer et d'acier décarbonés à Fos-sur-Mer, dans les Bouches-du-Rhône, en vue d'un démarrage de production en 2027. Pour y parvenir, les 2,2 Md€ de capex nécessaires doivent être partiellement lever via une ouverture du capital et de l'emprunt bancaire. Un off-take déjà en placeS'appuyant sur de l'hydrogène (...)
bones

Retrouvez tous les articles sur : ENGIE NEW VENTURES , GROUPE IDEC , PLUG POWER

Voir la fiche (descriptif, deals, synthèse, équipe...) de :


Opération(s) liée(s) : GRAVITHY
11/07/2022 12:00