CANVIEW

Altice cède ses data centers en France

Accès libre
Le groupe de Patrick Drahi fait affaire avec Morgan Stanley Infrastructure Partners pour céder les centres de données de SFR. L'opération voit le fonds d'infrastructures prendre 70 % du capital de UltraEdge, une entité constituée pour l'occasion et valorisée 764 M€, soit près de 29x l'Ebitda.

- 72 conseils
© freepik

© freepik

Une information CFNEWS INFRA

Pris dans la tourmente de l'affaire SFR et faisant face à un mur de dette de 60 Md$, Altice commence à céder ses actifs. Premier délèstement ? Les data centers, mis sur le marché depuis la fin 2022 avec l'aide de Perella Weinberg Partners. Sur ce dossier un temps regardé par le canadien Omers et l'allemand DWS, le groupe de Patrick Drahi fait finalement affaire avec Morgan Stanley Infrastructure Partners (MSIP), le fonds d'infrastructures de Morgan Stanley IM, bras d'investissement de la banque américaine éponyme. Selon nos informations, l'opération voit MSIP débourser 535 M€ via son véhicule North Haven Infrastructure Partners III pour prendre 70 % du capital d'une newco baptisée UltraEdge, afin de créer le premier fournisseur indépendant de data centers en colocation à l'échelle française. Altice conserve 30 % du capital. 

Près de 30 fois l'Ebitda

Patrick Drahi, Altice

Patrick Drahi, Altice

Valorisée 764 M€, soit près de 29x l'Ebitda (26 M€), UltraEdge récupère les infrastructures passives et l'équipement des data centers de SFR, soit 257 sites, tandis que les serveurs et l'équipement actif seront conservés par l'opérateur. La cinquantaine de salariés internes à SFR pourraient rejoindre UltraEdge si l'opération aboutit. Parallèlement, la nouvelle entité conclura avec SFR un contrat de construction de nouvelles fermes de serveurs et d'amélioration des sites, qui devrait générer environ 175 M€ de recettes supplémentaires pour l'opérateur téléphonique au cours des sept prochaines années. De sources concordantes, ces capex ont déjà été sécurisés au niveau de la newco par un prêt accordéon de 200 M€ en deux tranches. 

Des liens d'affaires qui datent

Le fonds de Morgan Stanley est rompu aux négociations avec Patrick Drahi. En 2018, Altice lui avait déjà cédé, avec Horizon Equity Partners, 75 % de ses tours télécoms au Portugal, valorisées 660 M€ - soit près de 19x l'Ebitda. Un an après, Morgan Stanley rachetait 49,99 % de son réseau de fibre au Portugal, estimé à 4,6 Md€, soit autour de 20x l'Ebitda. En 2020, l'homme d'affaires lui avait aussi cédé 49,99 % de LightPath dans la fibre optique, mais cette fois à un multiple nettement moins élevé (14,6 fois son Ebitda, soit une valeur d'entreprise de 3,2 Md$).

Voir la fiche (descriptif, deals, synthèse, équipe...) de :

Les intervenants de l'opération ULTRAEDGE

M&A Corporate / M&A (Int'l)

[Véhicule]