CANVIEW

Fission d'un actionnaire minoritaire chez Framatome

Accès libre
La filiale d'EDF, spécialisée dans les équipements de la chaudière nucléaire et les services de maintenance des réacteurs, voit le groupe d'ingénierie nucléaire Assystem céder les 5 % qu'il détenait depuis 2017 à EDF pour 205 M€.

- 11 conseils
© EDF

© EDF

Fin d'un mariage pour Assystem et Framatome. Sept ans après son entrée au capital, le spécialiste de l'ingénierie nucléaire vient de céder sa participation de 5 % au capital de Framatome, acquise en 2017 pour 205 M€. Celle-ci est reprise par sa maison-mère EDF, qui détient désormais 80,5 % du capital, le solde de 19,5 % restant entre les mains du japonais Mitsubishi Heavy Industries (MHI), également entré en 2017 dans le cadre de la finalisation du rachat d'Areva Nuclear Power. Cette reprise intervient alors que le chantier de réorganisation des activités nucléaires d'EDF bat son plein depuis l'été, et devrait voir le jour à partir du mois d'avril. Le plan stratégique de son nouveau dirigeant Luc Rémont prévoit notamment la mise en place d’un pôle « industrie nucléaire » mis sous l'aile de l'actuel patron de Framatome Bernard Fontana, selon nos confrères de L'Informé. La filiale d'EDF s'attend à réaliser un chiffre d’affaires consolidé d’environ 570 M€ en 2023.

Retrouvez tous les articles sur : ASSYSTEM , EDF , FRAMATOME

Voir la fiche (descriptif, deals, synthèse, équipe...) de :

Les intervenants de l'opération FRAMATOME

M&A Corporate / Prise de participation