L'ACTUALITÉ FINANCIÈRE & DATA
DES INFRASTRUCTURES

CANVIEW

GreenYellow s'éclaire avec un gérant français

Accès libre
La filiale du groupe Casino, codétenue par Tikehau Capital et Bpifrance, voit entrer la branche infrastructure d'Ardian en majoritaire. L'opération, qui valorise l'énergéticien 1,4 Md€, dont 300 M€ de dette, acte le réinvestissement des trois actionnaires historiques en minoritaire.

- 125 conseils
GreenYellow affiche aujourd'hui un pipeline avancé de 764 MW pour le photovoltaïque, et de 157 GWh pour les projets d'efficacité énergétique. ©GreenYellow

GreenYellow affiche aujourd'hui un pipeline avancé de 764 MW pour le photovoltaïque, et de 157 GWh pour les projets d'efficacité énergétique. ©GreenYellow

Fin du feuilleton de GreenYellow, la filiale de Casino spécialisée dans la production d'énergies renouvelables (EnR). Après avoir mandaté Rothschild & Co, Natixis, BNP Paribas, Crédit Agricole et HSBC pour piloter la vente, le distributeur français a reçu de nombreuses offres. Macquarie, I-Squared Capital, SHV Energy, Ardian, ainsi que KKR et Blackstone se sont intéressés à cette filiale, détenue à 72,3 % par Casino aux côtés de Tikehau Capital et de Bpifrance (24 %). Le dernier tour a finalement été remporté par l'équipe infrastructure du français Ardian, qui s'est imposée face à l'australien Macquarie. Si le montant investi par le gérant tricolore via son fonds Ardian Infrastructure Fund V est confidentiel, plusieurs sources indiquent une prise de participation proche des deux tiers du capital. L'opération de LBO, réalisée majoritairement en equity, porte une valorisation d'entreprise de 1,4 Md€ (dont 300 M€ de dette), soit 17,5x son Ebitda 2021 (80 M€). Selon nos informations, Ardian a mis en place avec Santander, seul souscripteur, un debt package composé d'une dette d'acquisition et d'une facilité d'investissement, qui sera utilisée pour financer la croissance future de GreenYellow. 

Développer un producteur indépendant européen

Otmane Hajji, GreenYellow

Otmane Hajji, GreenYellow

« L'autoconsommation et les énergies décentralisées vont connaître une forte croissance au cours des prochaines années, notamment parce que le réseau de transmission possède des limites que ces actifs permettent de contourner. Ces technologies implantées souvent sur des bâtis ne viennent pas en concurrence avec les terres agricoles et ont peu d’empreinte environnementale. De ce point de vue, GreenYellow est une pépite », explique Mathias Burghardt, responsable de l’activité infrastructure d'Ardian, qui table sur une prochaine évolution législative en Europe sur ces sujets. La transaction voit Casino conserver une position minoritaire via un réinvestissement de 165 M€, portant son gain financier total à 600 M€ et sa nouvelle participation autour de 12 %. Tikehau Capital réinvestit de son côté la moitié de son produit de cession, d'un montant de 190 M€ et d'un TRI de 18 % selon nos sources, via son fonds T2 Energy Transition. Bpifrance reprend également un ticket gardé confidentiel, sachant qu'une partie encore non définie du capital doit être réservée à l'association du management et de l'ensemble des salariés. Sous l'égide d'Ardian, l'entreprise devrait voir son modèle évoluer. « Jusqu'à présent, GreenYellow avait des contraintes de capital qui l'empêchait de conserver tous les actifs développés, détaille Mathias Burghardt. Nous voulons en faire un véritable producteur indépendant, en lui donnant les moyens d'avoir des revenus récurrents, mais aussi en l'aidant à se développer notamment dans d'autres pays européens », où l'investisseur compte s'appuyer sur des synergies avec d'autres entreprises en portefeuille. Le closing de l'opération est attendu pour la fin de l'année.

250 M€ d'Ebitda en 2025 

Mathieu Badjeck, Tikehau Capital

Mathieu Badjeck, Tikehau Capital

Pour mémoire, Tikehau Capital et Bpifrance avaient investi respectivement 100 et 50 M€ dans GreenYellow en 2018 en vue d’accélérer son développement (lire ci-dessous). Soutenu par le trio d'investisseurs, l'énergéticien dirigé par Otmane Hajji et Philippe Houins a mené une expansion européenne avec la création de nouveaux bureaux en Pologne et en Espagne, lui permettant d'opérer dans 16 pays et quatre continents. « GreenYellow est un acteur clef de la transition énergétique, qui joue sur plusieurs volets : les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique, note Mathieu Badjeck, co-gérant du fonds de transition énergétique de Tikehau Capital. Ces secteurs en forte croissance ont porté le développement organique de l'entreprise au cours des dernières années, et vont rester des secteurs d'avenir, ces thématiques devant être toujours plus importantes pour construire une sobriété énergétique en Europe. » GreenYellow affiche aujourd'hui un pipeline avancé de 764 MW pour le photovoltaïque, et de 157 GWh pour les projets d'efficacité énergétique, et enregistre au premier semestre un Ebitda de 40 M€ pour un objectif de plus de 90 M€ en 2022 et de 250 M€ en 2025. En février dernier, le producteur a obtenu un financement de 200 M€ sous la forme de 109 M€ d'obligations OCABSA apportées par le fonds d’investissement américain Farallon Capital, ainsi qu'une dette syndiquée de 87 M€ (lire ci-dessous). GreenYellow a été l’un des premiers investissements de Tikehau dans sa stratégie de private equity dédiée à la transition énergétique, lancée en 2018, et qui a investi à ce jour 900 M€ dans une dizaine d'entreprises. 

 18,3 Md€ sous gestion

Mathias Burghardt,Ardian Infrastructure

Mathias Burghardt,Ardian Infrastructure

Côté Ardian, l'opération permet aux équipes d'Ardian d'ajouter un nouvel actif aux 7,6 GW de capacité d'énergie thermique et renouvelable aujourd'hui en portefeuille, et d'avancer sur le déploiement de son cinquième millésime, qui devrait être totalement investi d'ici la fin de l'année selon nos sources. Le gérant, qui affiche 138 Md€ sous gestion, dont 21 Md€ en infrastructure, a lancé en avril dernier sa toute première stratégie evergreen, baptisée Ardian Clean Energy Evergreen Fund (ACEEF), qui vient de racheter un premier portefeuille d'actifs en Italie (lire ci-dessous). L'investisseur vient également de lever le plus grand fonds secondaire infra au monde, avec près de 4,9 Md€ réunis, soit plus du double de son objectif initial fixé à 2,3 Md€ (lire ci-dessous), et poursuit le déploiement de son fonds dédié à l'hydrogène, Clean H2 Infra Fund. Le véhicule géré par la joint-venture structurée entre le gérant tricolore et FiveT Hydrogen, rejoint par Crédit Agricole Assurances en avril dernier, a récemment accueilli Airbus en tant que nouvel investisseur et devrait prochainement atteindre son hard cap, fixé à 1,8 Md€ (lire ci-dessous).

CFNEWS Newsletter

Tous les vendredis
Recevez tous les vendredis toute l'actualité financière et data des infrastructures : Levées de fonds, Capital Développement, M&A, ...

Voir la fiche (descriptif, deals, synthèse, équipe...) de :

Les intervenants de l'opération GREENYELLOW

LBO / LBO Primaire

[Véhicule]