L'ACTUALITÉ FINANCIÈRE & DATA
DES INFRASTRUCTURES

CANVIEW

Infravia cède ses réseaux de distribution finlandais

Accès libre
Le gérant aux 10 Md€ d'encours revend Aurora Infrastructure, son activité de réseaux de distribution électrique située en Finlande, au fonds d'investissement britannique Equitix. Access Capital Partners et Pantheon Ventures, entrés à 25 % en 2016, cèdent également leurs participations.

- 5 conseils

Fin d'une ère pour Infravia Capital Partners. Le fonds d'investissement cède Aurora Infrastructure, une société nordique spécialisée dans la propriété, l'exploitation et la mise à niveau d'infrastructures de réseaux électriques privés, au gérant britannique Equitix. Menée pour un montant confidentiel, cette cession signe le désinvestissement total d'Infravia European Fund II, clos en 2014 à hauteur de 530 M€ (lire ci-dessous). « Il s'agit d'une opération importante dans notre histoire, qui nous a permis de développer notre rôle d'investisseur loin de nos bases françaises », rappelle Bruno Candès, l'associé d'Infravia, indiquant au passage avoir dépassé « significativement » l'objectif de TRI du fonds, fixé à 15 %

Deux carve-out réussis

Bruno Candès, Infravia Capital Partners

Bruno Candès, Infravia Capital Partners

Fin 2013, le gérant convainc le géant finlandais de l'acier Outokumpu de procéder à un carve-out de ses actifs de distribution d'électricité desservant l'usine de ferrochrome et d'acier inoxydable à Tornio, près de la frontière suédoise. L'opération éveille l'intérêt du producteur pétrolier finlandais public Neste, qui décide à son tour de céder le réseau de distribution de la zone industrielle de Kilpilahti, près de Porvoo - le plus grand pôle chimique intégré des pays nordiques. « Nous avons rassemblé les deux sites sur cette plateforme et créé de facto une petite utilities », explique Bruno Candès, précisant avoir dépensé 180 M€ d'equity pour les deux acquisitions. Constitution d'une équipe de management, embauches d'ingénieurs...  : pour développer l'entreprise, Infravia a significativement investi dans la modernisation et l'extension des réseaux, nécessaires pour accompagner l'électrification des processus industriels de ses deux clients. « Au total, nous avons investi un peu plus de 250 M€ d'equity en capex, pour un ratio d'endettement en-dessous de 50 % actuellement », note l'investisseur. Pour mémoire, le gérant avait syndiqué son investissement début 2016, en cédant 25 % des parts à Pantheon Ventures et Access Capital Partners, qui sortent également à l'occasion de l'opération.

10 Md€ sous gestion

Outre cette cession, le fonds de Vincent Levita est également en train de sonder le marché pour continuer le désinvestissement de son troisième véhicule, qui a déjà procédé à la cession du développeur Reden Solar, des centres de données Next Generation Data et Ocea Smart Building (lire ci-dessous). Selon nos sources, le gérant cherche notamment à vendre sa participation de 80 % dans Alkion Terminals, un opérateur néerlandais de stockage de produits pétrochimiques acquis en 2016. Pour rappel, Infravia a récemment passé la barre des 10 Md€ sous gestion avec le closing de son cinquième millésime à hauteur de 5 Md€ (lire ci-dessous).

CFNEWS Newsletter

Tous les vendredis
Recevez tous les vendredis toute l'actualité financière et data des infrastructures : Levées de fonds, Capital Développement, M&A, ...

Voir la fiche (descriptif, deals, synthèse, équipe...) de :

Les intervenants de l'opération AURORA INFRASTRUCTURE

Capital développement / Cession de titres

[Véhicule]